Quelques règles d’or pour bloguer en beauté

Dans le cadre de mes études en Digital Marketing à l’école CREA, j’ai la chance de pouvoir participer à un module sur le thème du blogging. Ce cours m’a permis de découvrir les plus-values et l’utilité de ce mode de communication, tant professionnellement que personnellement. De nombreux exercices m’ont été proposés, afin d’appliquer les techniques qui permettent de rédiger des articles pertinents.
Après plusieurs mois de blogging, j’ai décidé de vous livrer aujourd’hui, quelques astuces qui devraient vous aider à vous lancer ou à améliorer votre technique de rédaction.

Premièrement, tâchez de trouver une plateforme qui vous plaît et que vous maîtrisez.
Pour ma part, comme vous pouvez le constater, il s’agit de la plateforme d’hébergement de blogs WordPress. Celle-ci devrait vous convenir si vous êtes novice en la matière, car toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin sont mises en évidence. Si au contraire, vous vous intéressez aux fonctionnalités avancées, n’ayez crainte! la version gratuite de WordPress est très complète.
Supposé qu’un jour vous souhaitez aller plus loin dans votre expérience blogging, vous pourrez exporter le contenu de votre blog vers la version pro de WordPress. Laquelle vous offrira, un service d’hébergement, un nom de domaine et des possibilités infinies de customisation en installant un thème personnalisable. (Compter environ 5 à 10 $ par mois, dépendant les options choisies. Pour plus d’information, vous pouvez lire cet article.)
Voici également d’autres références populaires, si les plateformes citées ci-dessus ne vous conviennent pas: OverBlog, Blogger, Canal Blog

photo2Lorsque vous aurez trouvé la plateforme qui vous convient, je vous suggère un petit temps de réflexion qui vous aidera à définir l’utilisation que vous souhaitez en faire. Est-ce un blog plutôt personnel, dans lequel vous relaterez des événements du quotidien? ou est-ce un support professionnel qui vous offrira la possibilité de parler de services, de produits ou de l’activité de votre société. Cela vous permettra de poser un cadre et vous aidera à imaginer les types de contenus qui pourront être partagés sur votre blog. Si vous souhaitez aller encore un petit plus loin, faites une petite liste de vos 3-5 premiers articles. De manière générale, cela devrait vous aider à catégoriser les différents types de contenus et… de vous rendre compte si, vous arriverez à tenir une activité régulière sur le long terme.

Passons maintenant aux articles. Lorsque vous écrirez votre premier article, l’étape numéro une est celle du titre. Afin que vos lecteurs puissent savoir à quoi s’attendre, n’oubliez pas de nommer vos articles, si possible en relation avec son contenu. Cela peut être fait de manière originale, simple ou sous forme de teasing, afin d’apporter un côté intriguant à votre article qui devrait donner envie aux internautes de vous lire.

En ce qui concerne le contenu d’un article de blog, ce n’est pas une recette exacte! Néanmoins, n’oubliez pas un élément clé: Mettez vous à la place du lecteur! quel bénéfice va-t-il tirer en lisant votre article? que veux-il apprendre/savoir? Cela devrait vous aider à structurer votre article et à y ajouter tous les éléments qui permettront à un internaute de s’intéresser à votre blog plutôt qu’à un autre. En résumé, quelle est la valeur ajoutée de votre blog? qu’est-ce qui fait son authenticité?

photo1Pour ce qui est du ton à employer, je vous conseille plutôt un ton personnel. Cela permet une proximité assez agréable entre le lecteur et le bloggeur. Ecrivez plutôt à la première personne, cette technique renforcera l’originalité et le côté subjectif de votre narration. En effet, lorsqu’un article est écrit à la première personne, le lecteur se sent plus proche de l’action et plus à même de suivre vos conseils ou récits.
Un article à la première personne se prête particulièrement bien pour les blogs personnels ou les blogs multi-auteurs. Cependant, si vous vous lancez dans un blog professionnel, choisissez votre type de narration en fonction du public auquel vos articles sont destinés. Dépendant le domaine, il ne convient peut-être pas d’écrire des articles à la première personne, néanmoins n’oubliez pas que le contenu de votre blog doit tout de même être agréable à lire.

Comment composer un bon article? Entre: texte, vidéos, photos (libres de droits si possible ou personnelles, c’est encore mieux!), liens, vous avez de quoi varier en terme de contenus et formats. Toutefois, n’oubliez pas de ne pas trop charger vos articles. Un article sans aucuns médias peut être déplaisant voire ennuyeux à lire, néanmoins un article trop chargé peut s’avérer indigeste.
Utilisez également les différents types de mise en forme proposés par votre plateforme, afin de rendre vos articles attrayants et soignés. (Souligner les titres si nécessaire, utiliser le gras pour faire ressortir des éléments de votre texte, organiser son contenu avec des puces si vous faites des listes etc.)
Faites usage des catégories, afin de classer vos articles. Les lecteurs apprécient le fait de pouvoir s’appuyer sur des catégories pour faire leur choix de lecture.

Lorsque vous rédigez un article allez droit au but! En résumé: une idée par article, autrement vous aurez tendance à sauter du coq à l’âne et on ne comprendra pas où vous voulez en venir. Votre titre d’article devrait pouvoir vous aider à structurer votre narration.
N’oubliez pas d’utiliser l’intertexualité pour appuyer vos dires. Ajouter des liens à vos textes, est également un moyen de prouver que vous vous êtes intéressé à la chose. Un blogueur doit pouvoir partager ses sources sans scrupule, c’est aussi un excellent moyen pour interagir avec d’autres bloggeurs.
Et enfin, soignez votre écriture et orthographe. Personnellement, je n’apprécie pas de lire des articles truffés de fautes aux syntaxes de phrases bancales, c’est peu agréable et loin d’être pro!

En résumé, un mot d’ordre: Amusez-vous et n’oubliez pas l’atout majeur d’un bon blogueur: “La régularité”!

Programme Detox à domicile

Avec l’arrivée de l’été certains d’entre vous se sont peut-être déjà lancé dans une petite cure Detox afin d’éliminer les toxines stockées durant l’hiver afin de retrouver la pêche, purger et purifier notre organisme pour cet été.

La meilleure période ou période traditionnelle pour des cures Detox reste le printemps car on aimerait éliminer tous les excès de fin d’année et cela nous laisse tout juste assez de temps pour se préparer pour l’été. (bikinis, sport et tout le tralala)

Néanmoins si vous êtes un peu en retard sur le programme et que ces cures vous intéressent cet article est fait pour vous!

En lisant le magasine fémina (mois de juin) cet après-midi je découvre une nouvelle société qui propose des programmes detox en livraison à domicile.

Actuellement elles sont deux à se partager le marché Suisse: Fitntasty (que je ne connaissais pas encore) et Detox Delight

Toutes les deux proposent des produits naturels dans de jolis packagings. Ces sociétés exploitent à merveille le concept des cures Detox (jus ou repas équilibrés) et service de livraison très précis et pratique en fonction de la cure choisie. En résumé: un concept qui marche très bien notamment grâce au fait que tout ce qui est healthy est en vogue mais surtout parce que tout est très bien brandé, markété et pensé.

L’objectif de donner envie d’essayer et de relever le challenge est plutôt bien réussi par ces deux marques. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais rien qu’un tour sur les sites donne envie de tester les produits! Un seul point négatif de ces 2 concepts est le coût… relativement cher pour le service proposé (même si tout est compris dans la cure). Un mixer à la maison et il est possible de se faire des smoothies tout aussi naturels et délicieux (manque juste peut-être le packaging super esthétique) 😉

Si vous souhaitez vous lancer dans une cure detox et que votre budget est un peu restreint pour tester l’un des concepts ci-dessus, je vous conseil vivement le web qui vous sera d’une grande aide pour mettre la main sur de délicieuses recettes detox. Ou ce cahier detox proposé par les paresseuses plein d’anecdotes sympas et drôles.

Voici quelques images des produits Detox Delight qu’une amie a commandé pour une cure de 5 jours.

DETOX2 DETOX3

 

DETOXDELIGHT1

Recette d’été: Le Gaspacho

Bientôt place à l’été ! un petit article pour vous donner quelques idées pour remplacer vos potages chauds d’hiver.
Grande fan des gaspachos (soupes froides) je profite de ressortir ma recette préférée avant l’été et de vous la partager. Ce plat a d’après-moi de nombreux avantages, il est: vitaminé, rafraîchissant et surtout rassasiant car il s’agit de nourriture liquide.
En principe le gazpacho n’a pas besoin de cuisson de ce fait il peut être préparé très rapidement (à condition d’avoir les ingrédients dans son frigo) mais en principe on a toujours un peu de bouillon au fond d’une armoire et quelques tomates dans un bol, c’est déjà un bon début !
Ensuite, libre à chacun d’imaginer sa composition car elle peut être très variée en fonction des goûts et c’est ça qui me plaît : inventer des recettes soit en fonction de ce qu’on a dans son frigo soit concocter son gaspacho maison en fonction de ses envies.

Pour épater vos amis n’oubliez pas d’utiliser des graines, des assaisonnements ou des herbes fraîches pour le rendre d’autant plus goûtu. Pensez également à le décliner en sucré-salé afin de le servir en apéritif, entrée ou même dessert (à base de fruits cette fois).

Pour vous inspirer voici une petite liste de légumes et fruits que vous pouvez utiliser afin d’élaborer votre propre gaspacho et surtout réinventer la recette traditionnelle.

(J’ai déjà testé avec les aliments suivants) :
Tomates, courgettes, poivron, concombre, asperge, carotte, céleri, petits pois

(Idées d’aliments pour une future recette) :
Potimarron, avocat, betterave, melon, fraises, pastèque, nectarine,

Gaspacho_2 gaspacho1

 

 

 

 

 

Et voici les ingrédients pour réaliser ma recette préférée (pour plus de 4 portions) :

Et voici les ingrédients pour réaliser ma recette préférée (pour plus de 4 portions) :

  • 4 tomates (grappes)
  • 2 petit oignon frais
  • 30 cl de bouillon de légume ou poule
  • 1 verre d’eau
  • 2 tranches de toast (pain blanc ou complet à faire toaster avant)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • sel/poivre
  • Feuilles de Basilic frais ou tomates en dés pour décoration

-> mixer le tout dans un blender/mixeur

N’hésitez pas à me faire part de votre recette dans les commentaires !

Organiser son temps pour mieux s’alimenter

uneastheticAujourd’hui, on structure ses repas comme on veut et comme on peut. Nos vies actuelles nous empêchent parfois de prendre le temps pour sélectionner un bon repas, que ce soit lors du déjeuner, ou le soir lorsque l’on rentre tard.

Comme on veut car chacun fait ce que bon lui semble et en fonction de ses habitudes : Beaucoup mangent du pain ou des céréales le matin alors que nous n’en sommes pas obligés. De la même façon, la majorité d’entre nous prenons 4 repas par jour, néanmoins si l’envie ou le besoin vous en prend, vous êtes libre d’en prendre 5 ou 6 !

Comme on peut car, pour des raisons professionnelles, financières, ou personnelles, il existe de nombreuses contraintes liées à nos repas quotidiens qui font que l’on ne fait pas toujours ce qu’on voudrait .

J’imagine néanmoins qu’il existe une structure « optimale », mais je ne suis pas certaine que quelqu’un ait encore la recette miracle. C’est pourquoi, je vais tenter dans les prochaines lignes de vous présenter ma version de ce que je pense être le mieux, en terme de santé, forme et minceur. (c’est personnel, néanmoins cette méthode convient au rythme de mes journées et à mon organisation)

Au Petit déjeuner : sa composition peu être variable, il est bien de changer pour ne pas se lasser. Idées : Boisson/Produit laitier/un jus ou jus de fruit/des glucides (pain complet/ céréales, biscottes ou céréales.

Une collation vers 10h30-11h : fruit ou légumes en crudités.

Au déjeuner: composition très variable. Le plus souvent composé d’une viande/poisson/oeufs, de légumes et d’un fruit en dessert. Si possible pas de féculents si je ne prévois pas d’activité physique particulière.                 

Au goûter: fruit et/ou yaourt.

Au dîner: viande/poisson/oeuf + salade (en ce moment) ou soupe de légumes (en hiver). Il est bien d’alterner, par exemple salade verte/carottes/tomates, selon la saison et ce que vous avez au frigo. Si j’ai encore faim, un fruit. Pas de féculents le soir car pas besoin d’énergie en quantité avant d’aller dormir.

Et si vous consacrez vraiment très peu de temps à votre pause repas, voici mon top 5 des mesures à adopter :

1) Ne pas sauter de repas (car le corps va se rattraper dès que vous lui donnerez à manger)

2) Faire ses courses de manière raisonnée (Acheter des choses qui peuvent se manger crues sans préparation, Acheter des aliments faciles à consommer qu’on peut emmener partout, Opter pour des légumes surgelés,)

3) Préparer ses repas en avance

4) Eviter d’acheter des plats préparés (les préparations et plats industriels souvent riches en matières grasses, sel, sucre et peu copieux)

5) Manger lentement

 

Quelques conseils supplémentaires:

Calendrier des recettes:

 

Recettes de saison: